Sélectionner une page

De nombreux sites établissent parfois des cotes plus importantes que ne laissent envisager l’issue d’un match. Il faut donc être en mesure de repérer ces cotes appelées « value bet » qui sont anormalement élevées. Pour ce faire il est essentiel de distinguer trois cas qui engendrent ce genre de situation, à savoir :

 

1-L’OUTSIDER

Lorsque le bookmaker pense qu’une équipe sera totalement écrasée il va décider de mettre un cote très haute imaginant que la victoire de celle-ci est impossible. Une situation qui séduit les intrépides qui vont alors miser sur l’outsider. Cela peut être un excellent value bet suivant les circonstances du match.

2-LE MATCH NUL

Certains bookmakers peuvent sous-estimer la probabilité d’un match nul et mettre une grosse cote sur ce dernier alors qu’en règle générale c’est le résultat le plus courant en ce qui concerne les matchs de football de Ligue 1 et Ligue 2. Là aussi on parlera de value bet, puisque la cote est très élevée tandis que le match nul a de bonnes chances de passer.

3-LE FAVORI

Enfin malgré une analyse approfondie qui donne le favori gagnant, le bookmaker place une cote de 1.40 au lieu de 1.20. Là encore, c’est le cas typique d’un value bet. La raison du bookmaker est peut être valable (joueur important absent, etc.) Et c’est à vous de déterminer si elle est suffisante pour déstabiliser l’équipe.

 

Vous voyez donc que l’on peut trouver un value bet sur une équipe favorite avec une côte relativement faible tout comme sur un outsider ou un match nul. Une analyse approfondie et régulière vous permettra au fur et à mesure de les détecter. Suivre d’autres parieurs et des forums de discussions peut vous mâcher le travail.

 

Parier au bon moment pour saisir le value bet

 

Une cote trop élevée n’est pas forcément la conséquence d’une simple erreur du bookmaker, elle peut trouver une autre raison qui peut être un facteur défavorable pour une équipe qui sera alors surestimé comme un bon buteur sur le banc de touche ou un titulaire blessé. Une autre raison à une cote anormalement élevée peut être la résultante d’un bookmaker dont l’analyse accorde trop d’importance à un élément qui est plutôt en faveur de l’outsider, comme le fait que celui-ci joue à domicile par exemple.

Dès lors que le parieur connait parfaitement une équipe et que de plus, sait repérer une faille dans les pronostics, celui-ci ne doit pas attendre, il faut parier. En effet, c’est le genre d’opportunité qui ne va pas durer puisque les cotes sont régulièrement remises à jour.

 

Le calcul du value bet

 

Il existe deux méthodes pour calculer un value bet. Se fier à sa propre expertise dans quel cas, le calcul revient à simplement évaluer la somme à parier ou alors en utilisant une formule mathématique qui permettra de savoir rapidement si c’est le bon moment pour placer un pari.

 

La formule de calcul est simple :

 

(cote x 100) / probabilité objective de l’événement en %

 

Lorsque le résultat est supérieur à 1, c’est un value bet.

Par exemple imaginons qu’une victoire du Real Madrid face à Levante est à 95% certaine tandis qu’un bookmaker a placé une cote à 1.40. Le calcul est le suivant 140/95 ce qui donne à peu près 1.47. L’exemple typique d’un value bet qui offre au parieur la possibilité de miser un pari simple et une mise importante sur le Real Madrid.

Pour les parieurs qui ne souhaitent pas utiliser de calcul, il reste une autre technique qui consiste à utiliser un comparateur de cotes. Le plus souvent, il n’est pas difficile de déceler une cote trop élevée sur un favori.

 

Un value bet qui rapporte vraiment

 

Pour qu’un valuebet soit vraiment rentable, il est judicieux de miser une somme légèrement plus importante que d’habitude et de profiter de cette belle cote pour agrémenter les paris combinés, qui mêlée à quelques cotes plus faibles sur des scores très probable, réduit le risque et améliore les gains.

Share This