Sélectionner une page

Tout est possible en sport et tout particulièrement dans le cas de matchs de football et il est fréquent que ces derniers se terminent sur un score de parité. Les paris pris avec l’option « mise remboursée » permettent de se faire rembourser la somme misée lorsque les deux équipes terminent sur un score égal. Appelés Draw No Bet en Anglais ils seront notés DNB pour plus de facilité.

 

Des paris peu fréquents

Seuls quelques bookmakers permettent actuellement de faire ce genre de pari et les parieurs sont tout aussi rares à les pratiquer. Cet état de fait concerne essentiellement la France, car à l’Etranger ce sont des pratiques courantes et tout particulièrement en Asie. Bien que les cotes soient plus faibles, le pari « mise remboursée » peut représenter de nombreux avantages dans certaines circonstances, listées ci-dessous.

 

Des équipes de niveau équivalent

Autant dire qu’il est difficile d’évaluer quelle équipe est susceptible de remporter un match de football, lorsque leur niveau de jeu est semblable. Même les plus aguerris auront bien du mal à détacher un favori lorsque les deux équipes ont des victoires ou défaites en nombre équivalent ou presque, et lorsque leur classement est identique.

Du fait de cette difficulté et du grand hasard qui va intervenir, il est bien souvent plus prudent d’éviter de parier sur de telles rencontres.

Il est pourtant possible de repérer quelques indices, comme un joueur blessé, de meilleurs résultats dans certaines situations ou encore déceler des soucis au sein même du club. Autant de paramètres qui peuvent influer un résultat dans un sens ou un autre. Dans ce type de situation particulière, le pari « mise remboursée » en cas de match nul peut s’avérer une solution intéressante.

En effet, les cotes DNB peuvent être supérieures à 1,60 ce qui procure une marge de sécurité en cas de score égal.

 

Envisager une victoire ET un DNB

Cette technique consiste à faire deux paris différents sur un seul et même match ce qui revient à coupler un DNB avec une victoire. Une analyse en amont donne ainsi l’avantage à l’une des deux équipes sans pour autant avantager nettement une équipe plus qu’une autre. L’équilibre du match étant ainsi conservé le parieur s’assure une cote suffisamment élevée de l’équipe sur laquelle il veut parier.

Attention cependant à respecter un équilibre entre les deux équipes, en n’accordant pas un écart trop important entre elles. De même la mise doit être conforme à la confiance placée par le parieur dans son pronostic, le DNB faisant office de sécurité si le match est nul.

 

Quelques exemples pour être plus clair

Afin de mieux comprendre le calcul, prenons un match qui opposerait Chelsea au PSG dans lequel le parieur accorde un petit avantage au PSG sans perdre de vue qu’un match comporte toujours un risque. Les cotes sont les suivantes : le PSG est placé vainqueur à 1,85 tandis que le DNB PSG est à 1,49 (la mise de départ est remboursée par le bookmaker en cas de match nul, d’où une cote plus faible).

Par conséquent, la meilleure technique ici consiste à parier une somme identique sur le DNB et la victoire sèche du PSG ce qui donne une cote moyenne de 1,67 (1.85+1.49/2=1.67) et une marge de sécurité confortable.

 

Afin d’être très explicite, prenons un autre match comme Monaco contre Caen. Dans ce cas de figure, Caen joue à l’extérieur et doit affronter un club Français qui détient un très beau palmarès.

Ici les cotes sont 2,1 pour Caen DNB et 3,55 pour une victoire de Caen. Le parieur ayant donné sa confiance à Caen mais de manière raisonnable, il est conseillé ici de placer environ trois quart de la mise sur CAEN DNB et un quart de la mise sur la victoire de Caen ce qui donne encore après calcul une jolie cote d’environ 2,45.

 

Vous voyez donc que suivant la configuration du match (favoris ou outsider), il faudra ajuster le montant de sa mise que l’on mettra sur le DNB et sur la victoire de l’équipe que l’on a choisi.

 

Parier un DNB avec un match nul

Il est difficile de prévoir un match nul et le gros inconvénient du DNB en cas d’égalité, est que le parieur ne remportera rien vu qu’il se fait uniquement remboursé sa mise de départ. Il n’y aura donc pas que le match qui sera nul ! Cependant, ce peut être une bonne stratégie que malheureusement les parieurs délaissent bien souvent.

En pariant tout à la fois un DNB et un match nul on obtient des cotes quelques peu supérieures, cette pratique est semblable au pari chance double. C’est donc une méthode qui peut s’avérer judicieuse lorsque les deux équipes ont un niveau similaire.

 

Si nous prenons le cas d’un match Nantes contre Rennes pour des cotes qui sont « Chance Double Rennes ou nul » à 1,45« Rennes DNB » à 1 ,95 et enfin match nul entre les deux équipes à 3,25.

L’analyse d’avant match amène à penser que les deux équipes sont véritablement très proches en terme de qualités, mais que Rennes peut le remporter si des conditions favorables interviennent, la question est de savoir comment miser 100€ de la manière la plus rentable.

 

Première possibilité :

Les 100€ sont placés sur Chance Double Rennes à 1,45 et Nantes l’emporte, les 100€  sont alors perdus. Mais si Rennes gagne ou fait match nul, le gain est de 45€ (soit 100*1,45)

 

Deuxième possibilité, DNB + match nul :

Ce sont 80€ misés sur Rennes DNB à 1,95 et 20€ sur match nul à 3,25. (soit 100€ au total comme avant)

Toujours dans le cas où Nantes gagne, les 100€ sont également perdus.

En cas de match nul, le pari de 80€ sur Rennes DNB est donc remboursé et n’implique aucune perte. Mais puisque vous avez misé 20€ sur le match nul coté à 3.25, vous obtiendrez un gain de : 20*3.25= 65 € pour 20€ de mise finale (les 80€ sont remboursés, rappelez-vous !). Au final votre bénéfice NET sera de 45€ (65€ de gain pour 20€ de mise).

Enfin si c’est Rennes qui gagne, votre mise de départ de 20€ sur le match nul sera perdu mais vous remporterez le DNB coté à 1.95 avec 80€ de mise. Ce qui nous fait donc : (80€*1.95) = 156€ de gains. Si l’on déduit de cette somme les 100€ de mise initiale (80€ pour le DNB + 20€ pour le match nul) on obtient un gain NET de 56€ : (156-100)

 

Vous pouvez donc constater qu’avec une mise de départ de 100€ si on prend le parti double chance normal, on obtient dans tous les cas 45€ de gain en cas de victoire ou de match nul de Rennes.

Si par contre vous optez pour le couple DNB + match nul réparti convenablement, vous obtiendrez dans un cas 45€ de gain et dans l’autre 56€ de gain, ce qui vous laisse une chance sur deux d’augmenter votre gain de +11€ (Soit 25% de bénéfice en plus), tout ça en prenant exactement les mêmes risques !!

 

Pour résumer

Le Pari « Mise remboursée » autrement appelé DNB est donc plus rentable lorsqu’il est couplé avec un match nul, qu’avec la chance double, tout en pariant une somme identique.

Il est faut avouer que la stratégie est un peu fastidieuse et qu’elle impose un ajustement en fonction des côtes. Cependant elle s’avère payante sur la durée et tient compte de « l’écrasement artificiel » effectué par les bookmakers sur les côtes de chance double, ce dernier pari étant très prisé par les joueurs, ils en profitent pour vous plumez !

Share This